Les Ailes d’Emeraude, Alexiane de Lys

les-ailes-d-emeraude-tome-1-574746

RÉSUMÉ (Tome 1)

A bientôt 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat où elle vit depuis l’accident qui a tué sa mère. Seule au monde est lâchée dans la ville, elle a la désagréable et persistante impression d’être suivie…

Un soir, elle est violemment agressée par deux inconnus. Très mal en point, elle est sauvée de ce mauvais pas par un mystérieux et séduisant garçon, Gabriel. Leur rencontre n’est pas un hasard. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature: elle appartient aux Myrmes, un peuple ailé doté d’incroyables pouvoirs sensoriels. En pleine métamorphose, la jeune fille se lance dans cet univers totalement nouveau avec l’espoir de percer, enfin, les mystères de son passé.

MON AVIS

Les Ailes d’Emeraude est une trilogie écrite par Alexiane De Lys et parue chez Nouvelle Plumes il y a quelques années puis en format poche chez J’ai Lu.

les-ailes-d-emeraude-tome-1-574746

Alexiane De Lys était très jeune lorsqu’elle a écrit cette première trilogie. Je n’ai pas trouvé l’écriture immature pour autant. La seule chose qui m’a agacée à la lecture du premier tome, c’est que l’on retrouve du cliché où ABSOLUMENT tout le monde est beau. Il y a également un triangle amoureux mais heureusement, c’est uniquement dans le tome 1.

plume

Pour vous faire un résumé très rapide du premier tome : nous suivons Cassiopée, une jeune orpheline de 18 ans qui va se retrouver transformée en Kamkal (une sorte de fée), elle va rejoindre le village des Myrmes pour vivre parmi les siens et apprendre à contrôler ses pouvoirs…

les-ailes-d-emeraude-tome-2-l-exil-1197311

Ce que j’ai vraiment apprécié dans cette série c’est la mythologie qu’a inventée l’auteur. Ici pas de vampires, loup-garous ou elfes. Alexiane De Lys a fait le choix d’inventer son peuple de A à Z et cela fait vraiment une bouffée d’air frais. J’ai aussi bien aimé leurs pouvoirs (les sens sur-développés).

commission___les_ailes_d_emeraude___gabriel_by_tiphs-daf8as9

Autre bon point : les personnages sont tous très attachants. Principalement Cassiopée, qui a tout de l’héroïne qui a de la répartie et qui ne se laisse pas faire. Elle est forte tout en ayant ses petites faiblesses et c’est vraiment un personnage féminin que j’ai vraiment beaucoup aimé suivre. D’autres personnages que j’ai beaucoup aimés : Gabriel, Nathan, Isha, Saphira (même si elle est parfois carrément chia***), Camille…

Par contre le tome 2 m’a un peu déçu : l’intrigue a pris de la lenteur du fait que Cass et Gabriel se retrouvent séparés pendant un long moment. Et j’ai trouvé que toute cette première partie a vraiment été trop longue. J’ai eu du mal à rentrer dans le 2ème tome à cause de cela. Je ne l’ai pas détesté mais il est en dessous du premier à mon avis. Je n’ai pas eu de grosses surprises, les révélations se voyaient arriver à des kilomètres… De plus, Camille a été trop mis à l’écart selon moi.

les-ailes-d-emeraude-tome-2-l-exil-727904

Le dernier tome m’a réconciliée avec la série ^^ : j’y ai retrouvé ce qui m’avait plu dans le premier. L’auteure a élargi son univers puisque l’intrigue se passe dans un lieu très différent. Il se passait beaucoup plus de choses intéressantes et les révélations m’ont convaincue.

les-ailes-d-emeraude-tome-3-l-ile-des-secrets-885363

Malgré un épilogue à la happy end et une fin ouverte, j’ai vraiment passé un bon moment avec le dernier tome de la trilogie.

Un autre point positif : j’ai écouté cette trilogie en livre audio audible et la narratrice est géniale : elle met vraiment l’intonation. Cette expérience en lecture audio m’a vraiment beaucoup plu. 

51apvoyik-l

Si tu n’as pas découvert cet univers et que cela te tente, une version intégrale va prochainement sortir chez J’ai Lu ! 

EN RÉSUMÉ

Une trilogie qui m’a bien plu même si le tome 2 m’a un peu déçue. L’écriture est fluide, les personnage très attachants et la mythologie inventée est originale et on prend plaisir à la découvrir. Malgré quelques clichés qui auraient pu être atténués, je suis contente d’avoir découvert cette histoire.

MA NOTE

4

Off Campus Tome 4, Elle Kennedy

off-campus-tome-4-the-goal-874705

auteur : Elle Kennedy
genre : new adult, romance 
éditions : Hugo Roman
date de parution : 12 janvier 2017
série : Off Campus (terminée, 4 tomes) 

RÉSUMÉ

Sabrina James est en dernière année de lycée. Elle a depuis longtemps planifié son avenir : obtenir son diplôme, entrer à la fac de droit et décrocher un super-job dans un des plus grands cabinets d’avocats du pays.
Elle veut aller de l’avant et oublier son passé.
Quand elle croise le beau Tucker, elle n’a à lui offrir qu’une nuit, il ne peut pas faire partie de ses projets.
Mais tout va se compliquer…
John Tucker, la star du hockey qui ne vit que pour sa passion, va se transformer quand Sabrina lui annonce qu’elle est enceinte. Il compte bien assumer son rôle de futur papa.
Mais la jeune fille est têtue et ne veut accepter aucune aide de sa part.
Il va falloir toute la ténacité de Tucker pour que, petit à petit, elle lui ouvre son coeur.
Saura-t-il convaincre la belle et froide Sabrina que, parfois, mener un projet à deux est plus facile ?

MON AVIS

Je viens de terminer la série Off Campus de Elle Kennedy avec la lecture du dernier tome : The Goal.

Comme pour les trois premiers, j’ai écouté ce tome 4 en livre audio.

51apvoyik-l

Dans cet ultime volume, nous suivons la romance entre Tucker et Sabrina.

Pour vous résumer rapidement ce tome 4 : Sabrina James est une brillante étudiante de Briar mais c’est aussi une fille froide comme la glace. Tout du moins, c’est l’apparence qu’elle cherche à se donner. Elle enchaîne les coups d’un soir et ne souhaite pas s’engager dans une relation durable. Il faut dire que la jeune fille a peu de temps pour elle : elle cumule deux boulots et étudie beaucoup dans le but d’intégrer la prestigieuse Université d’Harvard… Lorsqu’elle rencontre le beau Tucker dans un bar, elle cède rapidement à ses avances et sans tarder, ils couchent ensemble dans le pick-up de ce dernier. Petit à petit, Sabrina va apprendre à baisser sa garde et se confier à Tucker tandis que le jeune homme devient rapidement accro à Sabrina. Mais ce bonheur pourrait très bien se fragiliser par un événement complètement imprévu…

Les personnages de ce tome m’ont beaucoup plu : Tucker est la définition même du petit ami idéal. Il est gentil et il prend vraiment soin de Sabrina et c’est surement le plus galant des quatre amis de la colocation inventée par Elle Kennedy.

Quant à Sabrina, je me suis rapidement attachée à elle. Sa vie n’est pas forcément évidente : elle cumule deux boulots pour mettre de l’argent de côté pour ses études (dont un boulot qu’elle se passerait bien vu qu’elle est serveuse dans un club de strip-tease) mais c’est surtout sa situation familiale qui est catastrophique. Sabrina vit chez sa grand-mère peu sympathique, c’est cette dernière qui l’a élevée quand sa mère l’a abandonné petite. Mais le pire c’est son beau père : un homme constamment bourré et qui cherche sans arrêt à lui faire des attouchements obscènes et qui dit constamment des choses malsaines ou désagréables… Ce type est un monstre et plusieurs fois, j’ai eu peur pour Sabrina.

Résultat de recherche d'images pour "famille dysfonctionnelle"

Encore une fois dans ce dernier tome, Elle Kennedy a choisi de parler d’un sujet important (en plus de la famille dysfonctionnelle). En effet, dans ce tome-ci, Elle Kennedy a choisi de parler de la grossesse non désirée. Puisque Sabrina va rapidement tomber enceinte de Tucker. Tout cela ne va bien sûr pas être évident pour la jeune fille qui a suffisamment de soucis en tête. Elle ne sait pas quelle décision prendre. Elle est très jeune et ne veut pas coincer Tucker dans une situation qu’il n’a pas choisi. Pendant une bonne partie du roman, Sabrina est indécise quant à cette grossesse et hésite à avorter. Qu’elle que soit sa décision, Tucker lui affirme qu’il sera là pour être et respectera son choix (l’homme idéal je vous dis ^^).

Résultat de recherche d'images pour "couple bisous lit"

Dernière chose, j’ai beaucoup aimé le fait que ce tome 4 se passe simultanément au tome 3. C’est à dire qu’à plusieurs moments nous retrouvons des clins d’œil au tome précédent et certains événements se déroulent à nouveau avec un autre point de vue (le sextoy de Dean et Allie, l’enterrement d’un ami proche des personnages…). J’ai adoré ça et j’ai trouvé ça très original. Et puis il n’y a aucune longueur même si on connait déjà ces événements : ce ne sont vraiment que des clins d’œil avec un nouveau point de vue. J’ai adoré mais j’ai eu aussi un petit pincement au cœur de voir réapparaître un personnage (on le voit parler à Sabrina pendant une scène) mais on sait pertinemment qu’il va mourir prochainement vu que cela c’était déjà passé dans le tome précédent.

off-campus-tome-3-the-score-957173

J’ai donc encore une fois passer un très bon moment avec ce dernier tome. J’hésite à me procurer la trilogie spin-off Briar Université quand elle sortira en poche. Je garde en tête que j’aime la plume et les sujets évoqués par Elle Kennedy et que ses romances sont de qualité (malgré que les scènes de sexe sont vraiment trop explicites et détaillées à mon goût)

briar-universite-tome-1-the-chase-1193567

Je termine cette chronique par de nombreux extraits. Je n’ai pas pu choisir, il y a beaucoup d’extraits que j’ai souhaité garder en mémoire ^^. 

EXTRAITS

  • Le poids qui pèse dans mon ventre depuis qu’il est parti augmente
    encore un peu. Il me manque. Et pour être honnête avec moi-même, je
    crois que je suis en train de tomber amoureuse de lui. John Tucker s’est
    introduit dans ma vie en remplissant des espaces que je ne soupçonnais
    même pas.
    Et il n’est pas la simple distraction que je pensais qu’il serait.
    Quand j’ai besoin de calme, il me l’offre. Quand j’ai besoin de
    m’amuser, il est toujours prêt à sourire. Mais quand tout mon corps crie
    de désir, aucun problème, il me saute comme une bête. Il aime être avec
    moi. Et j’aime être avec lui.
    Je me masse la nuque. Suis-je déjà allée trop loin ? Est-ce que je
    devrais arrêter maintenant ? Puis-je continuer comme ça sans que l’un de
    nous deux ne souffre ? Tucker a compris que j’avais planifié toute ma vie,
    ce qui est la vérité. La vision que j’avais de mes quatre années de fac,
    suivies par la fac de droit, suivie par un stage d’été bien payé, qui
    précéderait un boulot parfait dans une grosse boîte juridique des Big Six,
    que suivrait une retraite dorée au soleil… mon plan n’a jamais inclus le
    moindre mec. Je ne sais pas pourquoi. C’est comme ça, c’est tout. Les
    hommes sont bons pour… le sexe. Et c’est facile d’en choper un et facile
    de le larguer. Ou du moins, c’était facile. Beaucoup moins maintenant,
    parce qu’à l’idée de perdre Tucker, la pierre dans mon ventre se
    transforme en énorme rocher.

 

  • J’avais toujours cru que si jamais je mettais une fille enceinte, je
    pourrais me confier à mes amis. Mais ça fait déjà presque une semaine
    que je le sais, et je n’en ai parlé à personne. En réalité, personne ne sait
    que j’ai une petite amie. Moi non plus, d’ailleurs.
    Depuis que Sabrina a fait pipi sur trois bandelettes tests et qu’elles
    ont toutes les trois été positives, elle m’évite. On s’envoie des textos
    chaque jour, mais elle m’affirme qu’elle est trop prise pour me voir,
    qu’elle veut s’avancer pour le prochain semestre. J’ai essayé de lui
    donner du temps, elle semble visiblement en avoir besoin, mais je
    commence à perdre patience.
    Il faut vraiment que nous nous voyions pour parler de tout ça. Parce
    que, quand même, il s’agit d’un possible bébé. Un bébé. Jésus. Ça me
    fout les jetons. Je suis pourtant du genre imperturbable, de celui qui peut
    supporter d’être secoué et remonté comme un coucou, mais la seule
    chose qui fait tic-tac en ce moment, c’est mon cœur qui bat deux fois plus
    vite que la normale.
    Je n’ai pas la moindre idée de la façon dont je dois gérer ça.
    Sabrina a dit qu’elle ne pouvait pas avoir d’enfant et je l’épaulerai
    quoi qu’elle décide de faire, mais je voudrais être partie prenante de sa
    réflexion, bordel. Ça me démolit de savoir qu’elle traverse tout ça toute
    seule.
    Elle a besoin de moi.

 

  • J’en ai assez. J’en ai vraiment marre. J’ai envie de parler de Sabrina à
    mes potes. J’ai envie de leur parler du bébé et de leur demander conseil,
    mais elle m’a fait promettre de ne rien dire jusqu’à ce que nous ayons
    pris une décision. En même temps, si la décision consiste à ne pas garder
    le bébé, ce n’est pas la peine de leur en parler. Et puis, qu’est-ce que je
    dirais ? J’ai mis quelqu’un en cloque mais elle a avorté, donc il n’y a rien à
    dire !
    Je déglutis, j’ai la bouche soudainement sèche. Je ne sais pas
    comment j’en suis arrivé là. Mes potes se moquent de mon côté boyscout, et honnêtement, je pensais avoir bien intégré le plan « toujours
    prêt ». Mais il a suffi d’une seule erreur et je pourrais me retrouver père.
    J’ai vingt-deux ans, merde.
    Je ne sais pas si j’en suis capable.
    Des bulles de panique me prennent la gorge. Je suis un mec patient.
    Un roc. La tête bien sur les épaules. J’ai envie d’avoir une famille, un
    jour. Je veux des enfants, et une femme, et un chien, et une putain de
    barrière autour de ma petite maison. Je veux tout ça… Un jour.
    Pas aujourd’hui. Pas dans neuf mois. Pas…
    Peut-être que tu n’auras pas le choix.
    Merde.

 

  • – Tu rentres au Texas après la remise des diplômes ou tu restes pour
    l’été ?
    En entendant la question de Logan, je sens un nœud se resserrer dans
    ma poitrine.
    – Je ne sais pas encore. Ça dépendra des opportunités qui s’offrent à
    moi.
    Non, cela dépendra de si ma copine décide de garder ou non mon
    enfant. Mais l’autre option est vraie aussi, j’imagine.
    – Je continue à penser que tu devrais ouvrir un restaurant, plaisante
    Hannah. Tu pourrais trouver des noms avec Tucker pour tous tes plats.
    – Nan. J’aimerais bien être chef cuistot. Mais je n’ai pas envie de
    subir la pression d’un restau. Des restaurants ferment tous les jours…
    C’est trop risqué.
    Je vais tenter d’être prudent avec l’argent qui me vient de l’assurance
    vie de mon père. J’économise depuis des années et je ne suis pas sûr de
    vouloir tout miser dans un restaurant.
    Mais ce n’est pas comme si j’avais une foule d’autres idées non plus.
    Il vaudrait mieux que je trouve quelque chose, et vite. La remise des
    diplômes approche. La vraie vie va commencer. Ma copine est enceinte.
    J’ai des millions de décisions à prendre, mais pour l’instant, je suis dans
    le flou total.
    Je ne peux pas prendre la moindre décision. Pas temps que Sabrina
    n’a pas pris la plus importante de toutes.

 

  • – Depuis quand ? je ne peux m’empêcher de lui demander. Quand t’es
    tu rendu compte que tu étais amoureuse de moi ?
    – Je ne sais pas. Peut-être lors de cette sortie à quatre débile ? Peut-être quand tu as pris soin de moi lorsque je croyais que j’étais malade ?
    Quand tu m’as offert la sacoche ? Quand tu as cogné Ray pour me
    défendre ? (Chaque mot que je prononce m’étonne moi-même.) Je ne
    sais pas exactement depuis quand, Tuck, mais je sais que je t’aime.
    J’ai la gorge nouée.
    – Pourquoi tu ne me l’as pas dit plus tôt ?
    – Parce que j’avais peur. Et parce que je n’étais pas certaine que tu
    m’aimes en retour…
    – Tu te moques de moi ? J’ai perdu la tête dès l’instant où je t’ai vue.
    Tu le sais.
    Elle relève le menton.
    – J’ai cru que tu ne pensais qu’à ta queue. C’est ce que font les
    garçons, en général.
    Je le lui accorde. Mais je n’ai jamais été comme ça, moi.
    – Et ensuite, je suis tombée enceinte, et j’avais peur que tu mélanges
    tes sentiments pour le bébé avec tes sentiments pour moi. (Elle passe
    une main dans ses cheveux.) Mais le plus grand truc, c’est… que je…
    Je lui caresse les hanches.
    – Que tu ?
    Ses yeux sont pleins de larmes.
    – Je ne voulais être celle qui allait foutre ta vie en l’air. Je t’ai déjà
    fait devenir père bien plus tôt que tu l’imaginais. Je ne voulais pas tout
    compliquer. Je ne voulais pas… (Elle cligne des yeux.) Je ne voulais pas
    que tu te réveilles un matin et que tu me détestes.
    –Te détester ? Seigneur, ma puce. (Je la serre fort dans mes bras, je
    plonge la tête au creux de son cou.) Tu ne comprends toujours pas, n’est-ce pas ?
    – Quoi ? demande-t-elle d’une petite voix.
    – Toi. Moi. Nous. Ça.
    Je lui balance les choses au fur et mesure qu’elles me passent par la
    tête.
    – C’est toi que j’aime, Sabrina. Il n’y a personne d’autre que toi. Si je
    te croisais au bord de la route en conduisant ? Tu peux me croire,
    j’arracherais une, voire deux bougies de ma bagnole pour pouvoir passer
    ne serait-ce que cinq secondes avec toi. Putain, c’est toi que je veux, et
    aucune autre.
    Sa respiration devient saccadée.
    – Même si tu ne m’avais pas donné Jamie qui, cela dit, est le putain
    de plus beau cadeau au monde, je voudrais quand même vivre avec toi.
    Même si tu ne m’avais pas dit que toi aussi tu m’aimais, je me
    contenterais de la moindre miette que tu voudrais bien me donner,
    pourvu que je reste avec toi. Je me fous complètement de te paraître
    pathétique…
    – Tu n’es pas pathétique. Jamais tu ne seras pathétique.
    – Ça me serait totalement égal que tu le penses.
    J’attrape son visage et j’essuie ses larmes avec mes pouces.
    – Tu es la meilleure chose qui me soit jamais arrivée, Sabrina James.
    – Non. Elle sourit. C’est toi la meilleure chose qui me sois jamais
    arrivée.
    Avant que j’aie pu me pencher pour l’embrasser, un cri familier
    retentit dans l’appartement.
    – Et ça, je murmure, c’est la meilleure chose qui nous soit arrivée à
    tous les deux.
    Une larme s’échappe de ses paupières et coule doucement sur sa joue.
    – Oui, c’est vrai.

 

  • Autrefois, mon but, c’était de réussir. Je ne me rendais pas compte
    que la réussite, ce n’est pas les bonnes notes, les bourses ou les diplômes,
    mais les gens que j’avais la chance de côtoyer dans ma vie. En faisant le
    tour de cette pièce, j’ai envie de prendre chacun d’entre eux dans mes
    bras pour leur dire à quel point je les aime et les remercier de me
    donner leur amour en retour.
    Parce que c’est l’amour, le but ultime. Ce n’était pas ce que je
    cherchais, mais c’est celui que j’ai eu la chance, une chance incroyable,
    de pouvoir atteindre.

EN RÉSUMÉ

Ce dernier tome est riche en émotions. J’ai beaucoup aimé les personnages et le sujet qu’a choisi Elle Kennedy. Je conclu cette saga sur un très bon ressenti global. 

MA NOTE

4

Quand les maisons d’édition se moquent de leurs lecteurs…

Coucou 🙂

Aujourd’hui j’ai eu envie d’écrire un article coup de gueule envers les maisons d’édition qui se permettent de ne pas publier une série dans son entièreté. Je constate qu’il s’agit bien souvent de traductions anglophones.

L’idée de cet article m’est venu quand j’ai pris connaissance de l’annonce de la non-sortie du tome 3 de la série Caraval de Stephanie Garber… Je remercie les éditions Bayard, moi qui est acheté les 2 premiers tomes et qui n’a pas le niveau pour lire un livre en anglais… Vais-je commencé cette série alors que la fin ne sortira sans doute jamais ? J’en ai honnêtement aucune envie.

caraval-tome-3-finale-1128416

Cela devient de plus en plus courant qu’une maison d’édition publie un tome 1 alors que la suite ou fin de la série ne sera pas JAMAIS traduite en français.

Dernièrement, j’ai fini par me séparer de 2 séries que j’affectionnais beaucoup mais j’ai bien compris que la suite ne verrait jamais le jour et j’ai donc préféré revendre… Ainsi j’ai fini par me débarrasser de Le sang des dieux et des rois de Eleanor Herman (les 2 premiers tomes ont été traduits en français et publiés chez la collection R mais apparemment le troisième ne sera jamais publié…). Je me suis également séparé des 2 premiers tomes de la série Beautiful Idols d’Alyson Noel dont le dernier tome ne sortira sans doute jamais non plus.

le-sang-des-dieux-et-des-rois-tome-1-746590

beautiful-idols-tome-1-rivalite-910106

Je ne vois pas l’intérêt qu’ont les maisons d’édition de publier le début d’une série sans en publier la fin. Je comprends bien le fait que certaines maisons ne peuvent pas se permettre de prendre certains risques de publication mais selon moi décider de publier un premier tome d’une série, c’est une forme d’engagement de la part de la maison envers ses lecteurs. La maison décide en quelque sorte de s’engager pour traduire et publier la série dans son intégralité.

J’ai beaucoup de début de séries que j’ai achetées et que j’attendais l’annonce du dernier tome avant de m’y mettre. En effet, j’aime bien attendre que tous les tomes soient disponibles avant de me lancer dans une série. Ainsi, j’ai par exemple acheté les 5 premiers tome du Dernier Royaume de Morgan Rhodes avant d’apprendre que le tome 6 (et dernier tome !) pourrait ne jamais être traduit… Ou encore le tome 4, dernier tome de la quadrilogie Red Queen dont la sortie a été repoussée tellement de fois que je commence à m’en vouloir d’avoir acheté les 3 premiers tomes… Dernier exemple, toujours chez la collection R (je les retiens ceux-là…), quand sortira le tome 2 des Belles ? Il n’y a aucune annonce alors que le premier est sorti il y a 2 ans maintenant….

red-queen-tome-4-war-storm-1000297

le-dernier-royaume-acte-vi-immortal-reign-915100

les-belles-tome-2-the-everlasting-rose-1110183

Tout cela commence à m’énerver et je n’aime pas être prise pour un pigeon. C’est pour cela que je pense maintenant arrêter d’acheter des début de saga tant que la série n’est pas entièrement traduite et publiée en français. J’ai suffisamment de livres à lire en ma possession et j’en ai marre de posséder des séries dans ma bibliothèque dont je ne connaîtrai sans doute jamais la fin.

Voilà… je m’arrête ici pour cet article. C’est à la fois un coup de gueule et une réflexion personnelle. Je vais dorénavant attendre que TOUTE la série sorte avant d’acheter. Parce que là à force, je suis juste frustrée et très énervée de cette situation.

 

Si tu as des séries dont tu attends désespérément la suite mais que tu penses que la traduction et publication ne verra jamais le jour, n’hésites pas à me dire tout cela en commentaires. A bientôt 🙂

 

 

Off Campus Tome 3, Elle Kennedy

off-campus-tome-3-the-score-957173

auteur : Elle Kennedy
genre : new adult, romance
éditions : Hugo Roman
date de parution : 3 novembre 2016
série : Off Campus (terminée, 4 tomes)

RÉSUMÉ

Allie Hayes est en mode crise. Elle n’a toujours pas la moindre idée de ce qu’elle va faire après avoir obtenu son diplôme, pourtant la date fatidique approche à grands pas. Et comme si cela ne suffisait pas, elle tente de se remettre d’une rupture qui lui a brisé le coeur. Ce qui est certain, c’est que la solution à ses problèmes ne passe pas par une histoire sauvage avec la star de hockey Dean Di Laurentis ! Et pourtant, il est tellement difficile de lui résister. Mais Allie a décidé que même si son avenir est incertain, une seule chose est sûre, elle ne sera pas le prochain coup d’un soir du hockeyeur.
Il va falloir qu’il en fasse un peu plus que d’habitude pour la faire céder.
Dean obtient toujours ce qu’il veut. Des filles, des bonnes notes, des filles, la gloire, des filles… C’est un homme à femmes, et il n’a jamais rencontré une fille qui reste insensible à son charme. Jusqu’à Allie. En une nuit, la blonde fougueuse a fait basculer son petit monde. Et elle lui dit qu’elle veut être son amie ! Non. C’est lui qui décide du déroulement des choses et il n’est pas prêt à bousculer sa façon de vivre. Cette fille-là va faire tourner la tête du volage Dean, au point qu’il se demande s’il n’est pas temps d’arrêter d’enchaîner les amourettes pour se jeter dans le grand amour.

MON AVIS

The Score est le troisième tome de la quadrilogie The Deal de Elle Kennedy. Comme pour les deux premiers, j’ai écouté celui-ci en livre audio.

51apvoyik-l

Ce tome se concentre sur un autre joueur de l’équipe de hockey. Ici, nous allons donc suivre l’histoire de Dean et d’Allie.

Pour résumer rapidement le début de ce tome 3 : Allie est la colocataire et amie de Hannah, la copine de Garrett (cf tome 1 de la série). Au début de ce troisième tome, Allie rompt avec Sean, son petit ami avec qui elle était depuis plus de 3 ans. Alors que Sean tente le tout pour le tout pour récupérer Allie, cette dernière demande à Hannah si elle peut aller passer un week-end chez Garrett et ses colocataires afin que Sean ne puisse pas la contacter. Allie va donc rencontrer Dean, le garçon le plus obsédé par le sexe de la bande. En effet, Allie va surprendre Dean pendant un plan à trois dès son arrivée. Alors que tous les deux semblent très différents, une histoire est elle possible entre eux deux ?

Encore une fois donc, les deux personnages sont très différents : Allie est passionnée par la scène et le théâtre, elle a besoin de relations durables. Dean enchaîne les filles mais il est très honnête avec elles : il ne veut rien de sérieux, juste une nuit sans lendemain. Pourtant il va rapidement devenir accro à Allie et elle à lui.

Résultat de recherche d'images pour

Au début j’ai eu du mal avec les personnages principaux. Allie se pose beaucoup de questions. Beaucoup trop à vrai dire… Et comprendre ce qu’elle veut / ressent était parfois compliqué. Tandis que Dean m’énervait car c’est le genre de personnage qui obtient toujours ce qu’il veut. Sa vie est parfaite et il n’a aucun soucis. Mais au fur et à mesure, j’ai réussi à m’attacher aux deux personnages. D’ailleurs, comme pour les autres tomes, ce tome 3 contient le point de vue alterné des 2 personnages.

J’ai davantage aimé ce tome 3 au tome précédent : j’ai apprécié l’honnêteté de Dean qui ne cache rien à Allie. J’ai aussi bien aimé que Dean et Alllie cachent leur relation à leurs amis. Cela à donné lieu à des scènes marrantes comme lorsque Logan surprend Dean dans la salle de bain en compagnie d’un sextoy ^^.

L’auteure aborde encore quelques sujets difficiles dans l’histoire : la maladie (sclérose en plaques); le deuil difficile… En effet, le père d’Allie est malade de la sclérose en plaques et on peut voir un petit aperçu du quotidien difficile des personnes atteintes de cette maladie. Concernant le deuil, sans vous spoiler, Dean va perdre un ami très cher de manière brutale, il va avoir des difficultés à se remettre de ce drame. Et moi, j’ai été émue car j’aimais bien l’ami en question.

Résultat de recherche d'images pour

Par contre, il y a toujours autant de scènes de sexe explicites dans ce tome. C’est toujours ce que je reproche aux romances, j’ai toujours du mal à lire / écouter ça quand ça dure 5 minutes ^^

Résultat de recherche d'images pour "couple bisous lit"

J’ai donc passé un bon moment de lecture et j’enchaîne directement avec le tome 4 (Tucker et Sabrina), histoire de pouvoir terminer la série.

off-campus-tome-4-the-goal-874705

EXTRAITS

  • – Je ne sais pas… Je suis foutu, mec. J’ai baisé avec une meuf, l’autre soir, et maintenant je n’arrive pas à me la sortir de la tête.
    – Tu déconnes.
    – Non, c’est vrai.
    Beau continue de me dévisager, bouche bée.
    – Tu crois que ça me plaît ? je m’exclame. Crois-moi, mec, je n’ai absolument pas besoin de ça en ce moment, je dis avant de boire une gorgée. Eh, tu sais Twilight ?
    – Je te demande pardon ? répond-il en clignant plusieurs fois des yeux.
    – Twilight . Le bouquin sur les vampires.
    Il m’étudie d’un air soucieux.
    – Et alors ?
    – Ben, tu sais, la manière dont le sang de Bella est spécial pour Edward, qu’il le fait bander dès qu’il est près d’elle ?
    – Tu te fous de ma gueule, là ?
    J’ignore sa remarque indignée.
    – Tu crois que ça peut arriver dans la vraie vie ? Avec les phéromones et toutes ces conneries ? Est-ce que c’est une théorie débile qu’a inventée un psychopathe pour justifier son attirance pour sa mère ? Ou est-ce qu’il y a une raison biologique qui explique qu’on est attiré par certaines personnes ? Comme dans cette foutue série, Edward la désire sur un plan biologique, non ?
    – Tu es vraiment en train de parler de Twilight avec moi ?
    Mon Dieu, oui. C’est à ça que m’a réduit Allie, à un pauvre loser pathétique qui va dans un bar et oblige son pote à rejoindre un fan-club de Twilight .
  • – Dean.
    – Mmm ?
    – Tu as entendu ?
    Je remarque soudain qu’elle s’est raidie et qu’elle a tourné la tête vers la porte. Je cesse de bouger et j’écoute attentivement, mais la maison est silencieuse.
    – Je n’entends ri…
    Merde, si, je les entends, les bruits de pas dans l’escalier, et puis :
    – Mec, tu ne croiras jamais ce qui s’est passé !
    Tout à coup, Allie sort de la baignoire et elle plonge derrière la porte en mettant de l’eau partout. Une seconde plus tard, Logan déboule dans la salle de bains.– On est arrivés à Boston et je me suis rendu compte que j’avais oublié mon portefeuille. Alors on a dû revenir, et maintenant…
    Logan s’arrête en dérapant brusquement, à la manière d’un personnage de dessin animé.
    – Euh…
    Il balaye la salle de bains du regard. Ses yeux s’arrêtent sur son pantalon suspendu au porte-serviettes, puis sur la baignoire, où je barbote paisiblement dans un nuage de bulles à la fraise. Puis il regarde Winston.
    – Mec, je m’exclame. Ce n’est pas ce que tu crois.
    – Non, non, non, je ne veux pas savoir ! crie Logan en levant les mains en l’air et en reculant, comme s’il venait d’entrer dans la tanière d’un ours.
    Il s’arrête, saisit son pantalon, puis il continue sa marche arrière. Son regard se pose de nouveau sur le godemiché rose qui est à cinq centimètres de ma main.
    – Je te promets que ce n’est pas…
    – Je ne veux rien savoir !
    Il se dépêche de claquer la porte derrière lui. J’entends ses pas s’éloigner vers l’escalier, revenir vers la salle de bains.
    – Écoute, je vais dormir chez Gracie ce soir. Comme ça, tu pourras… euh… finir ce que tu… ce que tu fais.
    Putain.
  • – Mon père avait raison. Je ne peux pas compter sur toi.
    – Tu te fous de ma gueule ? J’ai toujours été là ! gronde-t-il. Mon meilleur ami vient de mourir, Allie – donc ouais, je suis désolé si j’ai été un peu distrait ces derniers temps, mais j’avais d’autres soucis.
    – Distrait ? Tu n’as pas été distrait, Dean. T’as été bourré à longueur de journée. Et maintenant tu es drogué ! Tu sais quoi, Dean ? Les gens meurent. Je suis désolée que [Spoil] soit parti. C’est affreux. Mais tu ne peux pas boire tout le temps pour ne plus rien ressentir.
    Son visage devient soudain très rouge, mais je poursuis.
    – Je comprends que tu aies du mal à accepter que la Vie de Dean ne soit pas toujours rose, mais dans la vie réelle, il arrive parfois des choses affreuses, et il faut apprendre à les gérer.
    Je prends ma valise et tourne les talons. Je m’arrête brusquement lorsque j’arrive à la porte et je me tourne vers lui.
    – La vie n’est pas parfaite, Dean, et il va falloir que tu grandisses et que tu l’acceptes. J’ai essayé de t’aider, mais tu ne me laisses pas faire. Ça fait presque un mois que je te regarde picoler et repousser tout le monde. Que je te regarde décevoir les gens autour de toi.
    Il ne dit toujours rien, ce qui m’énerve davantage encore.
    – J’ai été voir le coach Ellis de ta part ! Je l’ai convaincu de te laisser une autre chance, le jour où tu décideras d’y retourner. J’ai dû réconforter Dakota qui pleurait comme une madeleine parce qu’elle pense que tu la détestes de ne pas avoir voulu mettre des patins de garçons ! Eh bien, je ne vais plus te tenir la main, Dean, c’est fini.
    Il retient son souffle, il réagit enfin à quelque chose que je lui dis.
    – Ce n’est pas fini, Allie.
    – Si, c’est fini, Dean. Tu crois que tu es le seul à avoir perdu quelqu’un ? Ma mère est morte sous mes yeux, je l’ai vue s’éteindre à petit feu et mourir devant moi.
    – Allie…
    – Tu vas devoir trouver un moyen de gérer ton deuil, mais je ne peux plus être là pour t’aider. Je refuse de te regarder faire l’autruche parce que tu as trop peur d’affronter la douleur. C’est fini.
    Je sors de sa chambre comme une furie, laissant l’homme que j’aime bouche bée derrière moi.

EN RÉSUMÉ

Ce troisième tome m’a encore fait passer un bon moment de lecture. J’ai aimé suivre l’histoire d’Allie et de Dean. L’auteure aborde encore quelques thèmes forts.

MA NOTE

4

Le noir est ma couleur Tome 5, Olivier Gay

le-noir-est-ma-couleur-tome-5-le-piege-1109511

auteur : Olivier Gay
genre : young adult, fantastique
éditions : Rageot
date de parution : 17 février 2016
série : Le Noir est ma Couleur (terminée, 5 tomes)

RÉSUMÉ

Alexandre et Manon ont trouvé refuge chez les Mages Noirs.
Ils espèrent trouver une réponse aux pouvoirs qui habitent Manon. 
Mais s’ils rencontrent des alliés, la trahison les guette. 
Résisteront-ils aux forces qui tentent de les séparer ? 

Deux destins liés malgré les apparences 

MON AVIS

Je viens de finir la série Le noir est ma couleur écrite par Olivier Gay.

Je me sens déjà nostalgique de quitter tous ces personnages. En effet, cette série m’aura accompagnée depuis fin d’année 2018 et c’est comme si je disais au revoir à une joyeuse petite bande d’amis.

Résultat de recherche d'images pour "le noir est ma couleur rageot"

Au niveau de l’intrigue : dans cet ultime tome nous suivons toujours Manon et Alexandre qui ont rejoint les Mages Noirs à Nice dans le tome 4. Malheureusement, la jeune fille va rapidement déchanter quand elle comprend que non seulement les Mages Noirs ne veulent pas l’aider mais qu’en plus, ces derniers souhaitent que Fabrice prenne définitivement le contrôle de son esprit.
Manon et Alexandre vont donc fuir Nice pour rejoindre Rome. Ils seront accompagnés dans leur périple par les 3 adolescents Mages Noirs apparus dans le tome précédent : Lise, Arthur et Théo. Manon trouvera t-elle des réponses à ses questions en Italie ?

Même si j’ai un avis positif sur cette lecture, je peux malheureusement lui faire les mêmes reproches que j’avais noté pour le tome 4. A savoir que dans le tome 4, je trouvais qu’il ne s’y passait pas grand chose au final dans la première partie du livre mais que la seconde partie s’enchaînait trop rapidement… Ici c’est la même chose selon moi : la bande d’adolescents met TROP de temps pour arriver à Rome et le reste de l’intrigue s’enchaîne trop rapidement. En 3-4 chapitres tout est résolu alors que c’était clairement la partie la plus importante et intéressante à développer…

Résultat de recherche d'images pour "rome fontaine de trevi"

D’ailleurs toute cette histoire de Fabrice et de Rome antique, au final cela mène à quoi ? J’ai l’impression que ce sont de nouveaux éléments rajoutés. Pour moi ce ne sont pas des réponses mais plutôt de nouveaux éléments… Au final, le lecteur ne comprendra jamais totalement les projets de Fabrice… Mais heureusement, Manon découvrira quand même sur place l’origine de l’apparition / création des Mages Noirs.

la nature herbe horizon nuage ciel Soleil prairie lumière du soleil vent atmosphère crépuscule plaine arc en ciel Ciel prairie arc Portlanouvelle Arcenciel Phénomène météorologique Atmosphère de la terre

Olivier Gay a laissé de nombreux points sans réponses, il l’avoue lui-même dans la postface. Je trouve cela dommage si jamais aucune suite / aucune nouvelle série ne voit le jour.
Certes, ce ne sont pas des questions existentielles mais je me sens frustrée de ne pas avoir une réponse à certains points : que sont devenus certains personnages ? Pourquoi n’avoir pas développé davantage le procès de Lucas, le frère de Manon ? Le mystérieux rayon noir du pouvoir de Manon ? Pourquoi ont-il été trahis à Rome ?  …

Sans cela, je peux relever les mêmes points positifs que d’habitude : une écriture fluide, des personnages inoubliables et un humour exceptionnel. On passe toujours un bon moment en lisant cette série.

Résultat de recherche d'images pour "le noir est ma couleur"

Je suis contente d’avoir lu l’ensemble de cette saga mais j’espère vraiment qu’une suite sortira un jour. 

EXTRAITS

  • Et puis mon sourire se change en grimace. Si j’ai bien compris, on part pour l’Italie en compagnie d’un psychopathe, d’une nymphomane et d’un aquarium portatif.
    Super.
    Non, vraiment, super.

 

  • Je ne connais pas l’univers de Manon aussi bien qu’elle, pourtant je comprends déjà les implications d’une telle découverte. Elle a été élevée dans la croyance que les Mages Noirs étaient une perversion de la nature, des monstres qui enlevaient les vierges, menaient des rituels interdits et devaient être tués à vue. 
    Ensuite, elle découvre que c’est en fait le Conseil qui opprime les Mages Noirs. 
    Puis elle devient une Mage Noire.
    Puis elle apprend que cette couleur n’est qu’une création du Conseil.
    Il y a de quoi se sentir manipulée, énervée, perdue, affolée.

EN RÉSUMÉ

Un bon moment de lecture. Cependant, selon moi la première partie du livre (le voyage jusqu’à Rome) est trop lente, et la seconde partie (à Rome) se résout trop rapidement. Quant à l’épilogue, je suis légèrement déçue par le fait que beaucoup de points restent sans réponse. J’espère qu’une suite sortira un jour car les personnages me manquent déjà. 

MA NOTE

4

Tag : petit bilan 2019 et attentes 2020

Bonjour 🙂

Tout d’abord, je veux te souhaiter une bonne année 2020. Que tous tes projets puissent se réaliser mais surtout que tu aies la santé. Une nouvelle décennie débute alors croies en tes rêves les plus fous mais n’oublies pas aussi de profiter de tous les petits bonheurs du quotidien, c’est important.

Quant à moi, j’ai envie de commencer l’année 2020 par une sorte de petit tag pour te présenter rapidement plusieurs livres. Il s’agit de faire un mini bilan de cette année 2019 et de présenter quelques sorties à venir pour 2020.

1) Votre lecture en cours pour ce début d’année

Je lis actuellement le dernier tome de la série Le noir est ma couleur. J’aime toujours autant cette série. Je n’ai pas envie de dire au revoir aux personnages.

le-noir-est-ma-couleur-tome-5-le-piege-1109511

2) Votre meilleure lecture de 2019 (livre)

Ce n’est pas forcément le livre auquel j’ai mis la meilleure note mais en y réfléchissant bien c’est le livre qui m’a le plus marqué cette année. Ce n’est pas un coup de cœur mais une très bonne lecture avec des thèmes bien abordés même si peu originaux.

sur-le-fil-1076946

3) Votre plus belle découverte manga en 2019

Ce manga est une petite pépite. Les dessins sont magnifiques et cela parle de livres et d’amour du livre. J’ai eu un coup de cœur pour ce début de série ❤

magus-of-the-library-tome-1-1158125

4) Une série que vous avez terminée en 2019 et que vous recommandez

J’ai relu le premier tome en 2019 et j’ai pu finir la série en décembre. Même si j’ai eu un peu de mal avec le tome 2, l’univers d’Alexiane De Lys est à découvrir : des personnages attachants, une mythologie innovante, une plume française de qualité pour une première trilogie.

les-ailes-d-emeraude-tome-1-574746

5) Un livre que vous vouliez lire en 2019 mais dont vous avez repoussé la lecture.

Je souhaitais le lire pendant mes vacances de Noël juste avant de me rendre à l’exposition Tolkien mais je n’ai pas eu le temps malheureusement…

lettres-du-pere-noel-362304

6) La lecture qui vous fait le plus envie en ce moment

Cette duologie me fait envie depuis des mois… Je ne la vois pas beaucoup passer alors qu’elle est sortie il y a plusieurs années. Le résumé me tente beaucoup trop. C’est une histoire d’âmes sœurs et de phénix.

phaenix-tome-1-les-cendres-de-l-oubli-1074538

7) Le livre que vous attendez le plus cette l’année.

J’ai vu beaucoup d’avis positifs, la couverture est à tomber et le résumé est très alléchant.  Une histoire avec des faes, créatures très à la mode en ce moment avec Un palais d’épines et de roses. Il y aura probablement des intrigues politiques et une histoire d’amour. Je l’achèterai sans doute.

the-folk-of-the-air-tome-1-the-cruel-prince-1276506

8) Une série que vous aimeriez terminer en 2020.

J’aimerai terminer la série The deal en 2020, il me reste seulement le tome 3 et 4 à écouter. Ce sont des tomes compagnons mais je souhaite finir plusieurs de mes séries en cours avant d’en commencer de nouvelles.

off-campus-tome-3-the-score-957173

9) Une nouvelle série que vous aimeriez découvrir en 2020.

Comme Le Prince Cruel, Ash Princess me tente beaucoup : la couverture est splendide et le résumé me fait très envie.

ash-princess-tome-1-1092137

10) Une sortie en 2020 d’un auteur que vous n’avez jamais lu auparavant.

J’ai vu passer ce livre et peut être que je l’achèterai : le résumé me semble prometteur. A voir, j’attends de pouvoir lire des avis.

astres-cendres-1264871

11) Une sortie en 2020 qui s’éloigne un peu de vos lectures habituelles (genre différent).

Ce livre semble être un thriller. Peut-être que je le prendrai, il sort le 2 janvier et j’attends les avis.

killing-november-1275035

12) Une sortie en 2020 qui vous fait envie à cause de sa couverture.

Très belle couverture, les premiers avis sont plutôt bons et le résumé me tente. A voir si je craquerai.

soeurs-de-sang-tome-1-l-envol-du-phenix-1278938

 

J’espère que ce petit tag t’aura intéressé. N’hésites pas à me dire les sorties que tu attends en 2020.

Les Ailes d’Emeraude Tome 3, Alexiane De Lys

les-ailes-d-emeraude-tome-3-l-ile-des-secrets-885363

auteur : Alexiane De Lys
genre : young adult, fantastique, romance
éditions : Nouvelles Plumes
date de parution : 27 février 2017
série : Les Ailes d’Émeraude (terminée, 3 tomes) 

RÉSUMÉ

Tout juste échappés des Narques, Cassiopée, Gabriel et leurs amis affrontent une nouvelle épreuve : leurs ennemis ont complètement détruit le village de Tornwalker, et froidement massacré de nombreux Myrmes.
La guerre est loin d’être finie entre les deux peuples, même si le petit groupe avance un argument de taille: leur prisonnier, Manassé.
Entre sa fille et son peuple, les Narques, ce dernier semble avoir choisi son camp… Cassiopée lui pardonnera-t-elle un jour ? Et combien d’épreuves aura-t-elle encore à affronter avant de pouvoir vivre en paix son amour avec Gabriel ?

MON AVIS

Je viens de terminer la trilogie des Ailes d’Emeraude d’Alexiane De Lys en livre audio.

51apvoyik-l

J’avais fini le tome 2 il y a peu et ce dernier m’avait un peu déçu. Je ne savais donc pas vraiment à quoi m’attendre avec ce dernier tome. 

Sans plus de suspense, j’ai beaucoup aimé ce dernier tome. J’y ai retrouvé tout ce qui m’avait vraiment plu dans le tome 1.

Ce que j’ai adoré, c’est que la mythologie inventée par Alexiane De Lys était loin d’avoir livré tous ses secrets. Dans ce troisième tome, nous découvrons un peuple nouveau : les Krylatyy, un peuple de Kamkal très puissant qui vit en Russie.

commission___les_ailes_d_emeraude___gabriel_by_tiphs-daf8as9

Je n’ai pas à faire le même reproche qu’au tome 2 : dans ce dernier tome, j’ai aimé toutes les intrigues et les révélations finales du chapitre 60 sont de vraies révélations. Ces dernières m’ont retourné le cerveau et j’avoue que je n’avais vraiment rien vu venir.

Le personnage de Camille apparaissait peu dans le tome précédent, ce que je trouvais vraiment dommage. Ici, il a une place beaucoup plus importante heureusement.

Dans ce dernier tome j’ai donc retrouvé tout ce qui m’avait plu dans le tome 1 : une mythologie bien développée, des intrigues passionnantes, des personnages attachants. 

les-ailes-d-emeraude-tome-2-l-exil-1197311

Attention paragraphe spoilant : Toute la partie concernant l’endoctrinement de Cass était très bien faite. J’ai trouvé tout cela tellement rageant quand toute sa mémoire lui est effacée et qu’elle croit que Manassé est gentil et que Camille est son fiancé. J’ai trouvé la mort du loup de Cass triste. Je m’étais attachée à ce loup si loyal.

Par contre, j’ai trouvé l’épilogue un peu trop « happy end » avec tout le monde en couple avec tout le monde. On s’en doutait largement et j’ai trouvé cela lourd de lister les couples de personnages un à un…

Mais j’ai bien aimé les dernières pages : la fin est ouverte mais je l’ai trouvée intéressante. Un quatrième tome est largement possible pour l’auteure et le lecteur n’est pas frustré car c’est à lui d’imaginer ce qu’il veut.

Dire au revoir à cette bande de personnages me rend déjà nostalgique. Je retiens que les personnages féminins inventés par Alexiane De Lys sont des figures fortes (surtout Cassiopée et Iziouminka), des personnages très drôles (Isha), des personnages attachants (Saphira, Morgane, Nathan), des beaux gosses (Camille et Gabriel) et des méchants (Manassé et d’autres).

Vous l’aurez compris, ce dernier tome a su me reconquérir et clôt la trilogie en beauté.

Il me reste donc à découvrir la seconde trilogie d’Alexiane De Lys : Le secret de Lomé.

SecretdeLome_DEVok.indd

 

EXTRAIT

  • – Tu crois qu’on va s’en sortir? 
    J’ai posé celle-ci sans le vouloir. Pourtant, alors qu’elle sort de ma bouche, je me rends compte qu’elle était là depuis des jours, qu’elle me turlupinait. Qu’elle me harcelait. J’ai tellement peur qu’on ne s’en sorte pas que je m’en rends malade. J’ai des images de tous ces morts imprimée sur ma rétine et cela me donne la nausée. 
    Je sens les larmes me monter aux yeux, mais je les retiens. Hors de question que je craque. 
    Gabriel m’observe avec empathie. 
    – Je ne sais pas Cass. Peut-être que oui, peut-être que non. Mais dans les deux cas on aura la satisfaction de se dire qu’on a essayé. Qu’on aura tout fait pour avoir un avenir. Et je te promets que je vais tout faire pour que ce soit possible. 
    Je soupire. 
    – Il t’arrive parfois de te dire que tu ne reverras pas le soleil ? je demande doucement. Que tu ne te réveilleras pas le lendemain ? 
    – Oui. 
    Je le fixe. 
    – Et ça ne t’effraie pas ? 
    Il secoue la tête. 
    – Pourquoi? Pourquoi est-ce que tu n’es pas effrayé de mourir?
    Il pose son front contre le mien et me regarde dans les yeux.
    – Parce que je me dis que chaque jour que j’ai vécu jusqu’ici a été un cadeau. Que le futur n’est pas acquis et qu’il faut profiter du moment présent parce que c’est la seule chose que nous possédons vraiment.
    – Et… et tu ne regrettes pas toutes les choses que tu n’as pas pu accomplir ?
    Il semble méditer la question quelques instants. 
    – Tu te souviens que je t’ai dit que j’étais bourré de remords ? Et bien quand ce genre de sentiments négatif m’envahit, j’essaie de ne pas penser à toutes ces choses que je n’ai pas pu accomplir. Je pense à toutes celles que j’ai achevées.

 

  • – Elle me manque beaucoup en ce moment. La culpabilité est plus forte que d’habitude. Parfois j’ai vraiment du mal à garder contenance.
    – Alors pourquoi tu ne te laisses pas aller?
    – Parce que les larmes sont une fenêtre sur mon âme et que je préfère laisser les volets fermés. Je ne veux pas les laisser sortir. Elles sont un peu mon chemin de croix. Je les laisse s’accumuler comme un lac souterrain. Ça me fait du bien de savoir qu’elles sont là, qu’elles m’appartiennent toujours.
    Des larmes salées se mettent à glisser le long de mes joues.
    – Alors je pleurerai pour nous deux.
    Il me sourit avec douceur. Ses yeux sont secs. Pourtant, au fond de ses prunelles je les vois. Les larmes qu’il refuse de laisser couler. 
    Il détourne le regard et le fixe sur une autre planche du mur. 
    – Des fois je me demande ce qu’elle pense de moi, là-haut. Est-ce qu’elle m’en veut ? Est-ce qu’elle m’a pardonné ? Est-ce qu’elle a pardonné à Camille ? Est-ce qu’elle est heureuse ? Est-ce qu’il y a seulement un « là-haut » ? J’aimerais le croire, mais ça me parait un peu irréaliste. Si c’était le cas, j’aurais certainement déjà senti sa présence. Mais ça n’est jamais arrivé. Elle est partie et le vide qu’elle a laissé n’a jamais été comblé. Tu sais, c’est faux quand dans les livres le héros dévasté murmure qu’il peut sentir sa sœur disparue qui le soutient. Moi, je sais qu’elle est partie pour de bon et qu’elle ne reviendra pas. 
    Je garde le silence quelques secondes. 
    – Tu l’as oubliée ?
    Il me regarde brusquement, presque choqué. 
    – Bien sûr que non !
    – Alors elle est toujours en vie, dans ton esprit et dans ton cœur. Tu ne sens peut-être pas sa présence près de toi, mais elle est là, dis-je en mettant ma main faible sur sa poitrine. Tu penses qu’elle a laissé un vide à cet endroit. Mais elle t’a aussi laissé une myriade de souvenirs, que tu chériras toute ta vie. C’est à cela qu’il faut que tu penses. 
    Il reste silencieux et réfléchit à ce que je viens de lui dire. 
    – Et Gabriel ? 
    – Oui ?
    – Si un jour tu as besoin d’ouvrir les volets de ton âme, sache que je serais juste derrière pour recueillir tes larmes. 

EN RÉSUMÉ

Un dernier tome à la hauteur du premier. Les intrigues sont bien ficelées et les révélations finales sont de vraies révélations. Malgré un épilogue à la happy end, j’ai trouvé les derniers paragraphes intéressants et j’espère voir un jour une suite aux aventures de toute cette petite bande d’amis. 

MA NOTE

4